CHAMPIGNY SUR MARNE (94)

Une plage en ville

(2002)

Le projet consiste à réaliser un ensemble architectural dont le but est de permettre de redécouvrir la vie au bord de l’eau et l’esprit du passé célèbre et festif des bords de Marne à la Belle Epoque, dans le mouvement du tourisme « vert ». Le projet, à l’échelle du site et à échelle humaine, comportera trois éléments principaux : la plage et le bassin au bord de l’eau, un pôle restauration - hôtellerie (un restaurant d’été dans l’esprit des guinguettes et une auberge), et enfin un ensemble de douze cabanes en location, face à la Marne. La mise en place de ce programme aura non seulement une vocation touristique mais aussi pédagogique, puisqu’une partie du projet, sous la forme d’une galerie muséographique, présentera les différentes problématiques inhérentes au sujet, notamment l’héritage historique des baignades en Marne et les problèmes liés à l’amélioration de la qualité de la Marne.

 

Ce sera un projet d’architecture entre loisirs, histoire et environnement, tourné vers l’avenir et non passéiste et nostalgique. Le programme choisi s’inscrit dans une logique de développement maîtrisé du tourisme, développement assuré par les communes dont la Marne traverse le territoire, mais aussi par diverses associations locales ou des regroupements de communes tel le syndicat Marne Vive.

 

Ce projet permettra aussi de mettre en valeur un certain nombre de problématiques propres au lieu et au sujet choisi : tout d’abord le problème de la privatisation des berges ; le but sera ici de concilier un projet occupant la berge sur toute sa largeur et une promenade le long de la Marne. L’autre axe de travail sera le problème de la construction en zone inondable ; certains éléments du programme, plus sensibles que d’autres, seront donc construits à l’abri des crues.  Enfin, il faut rappeler le caractère ludique et festif que prendra ce lieu car il s’agit, tout comme les baignades l’étaient, d’un lieu de vacances de proximité, à la journée.